Plusieurs clubs de la première division française, la Ligue 1, ont annoncé qu'ils feraient appel de la décision d'abandonner la saison de football 2019-2020.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé mardi que les principaux événements sportifs - y compris ceux à huis clos - ne seront pas autorisés dans le pays avant septembre.

"La saison 2019/20 du sport professionnel, notamment du football, ne pourra pas non plus revenir", a déclaré Philippe, s'exprimant au Parlement sur les dernières mesures du pays lors de la pandémie de COVID-19.

Jeudi, la Ligue française (LFP) a annoncé que le classement final serait basé sur un ratio de points par match.

Cette décision signifie que le Paris Saint-Germain a été déclaré champion de Ligue 1 pour la troisième année consécutive, et Lorient a été couronné champion de Ligue 2 et sera promu en première division avec la deuxième place de Lens.

Le PSG a déclaré qu'il souhaitait dédier le titre "au personnel de santé et à tous les héros de tous les jours en première ligne".

Pendant ce temps, Amiens et Toulouse ont été relégués en Ligue 2.

Mais les deux clubs, ainsi que l'Olympique Lyonnais, ont annoncé qu'ils se réservent le droit de faire appel de la décision.

Didier Quillot, le directeur général de la LFP a reconnu que les clubs pouvaient faire appel de la décision, mais a confirmé que leur décision était "solide".

La Fédération française de football (FFF) avait déjà décidé de mettre fin à tout le football amateur en France, ainsi qu'aux championnats nationaux de National 3 et National 2.

La saison de football professionnel en France est suspendue indéfiniment depuis le 13 mars.

La LFP avait précédemment soulevé le 17 juin comme date de début potentielle, tandis que la FFF avait espéré annoncer des dates pour les finales de la coupe masculine et féminine dans un proche avenir.

Mais la Ligue française a confirmé son intention d'entamer les saisons de Ligue 1 et 2 2020-21 le week-end du 22 au 23 août au plus tard.

Pas de football européen pour la première fois depuis près de 25 ans
La décision de la LFP signifie que Lyon qui était cinquième une semaine avant la dernière journée de match, terminera septième et hors compétition européenne pour la première fois depuis 1996-97.

"L'Olympique Lyonnais se réserve le droit de faire appel de cette décision et de réclamer des dommages et intérêts", a indiqué le club dans un communiqué.

"Les dégâts pour le club s'élèvent à plusieurs dizaines de millions d'euros."

Lyon affirme que la position du gouvernement français ne semble pas imposer une fin prohibitive à la saison de football.

Le club a également indiqué qu'il avait proposé que la Ligue française étudie une "solution alternative" pour permettre à la compétition de se dérouler conformément aux propositions de l'UEFA sur le "mérite sportif", telles que les matches de barrage.

Lyon était toujours en compétition en UEFA Champions League 2019-2020 lorsque le jeu a été arrêté le 1er avril.

Pendant ce temps, Lyon menait la Division 1 Féminine lorsque le jeu a été suspendu, mais aucune décision n'a été annoncée quant à l'attribution du titre

"Nous nous réservons le droit d'aller plus loin pour que la justice passe"
Dans un communiqué publié vendredi, Amiens a déclaré que la décision de la LFP avait "des conséquences extrêmement lourdes" pour toutes les personnes liées à leur club.

Le président du club, Bernard Joannin, a exprimé sa déception et sa colère face à cette annonce lors d'une diffusion en direct sur Facebook jeudi.

"C'est une injustice car Amiens SC n'a pas pu défendre sa présence continue en Ligue 1 sur le terrain", a déclaré Joannin.

Six des 10 derniers matches d'Amiens se sont déroulés contre des équipes classées 11e ou moins en Ligue 1.

"Dans les matches retour, nous avons joué contre les équipes les plus fortes ... et nos rivaux ne les ont pas affrontées, il y a donc une forme d'injustice relative dans cette décision - l'équité sportive n'est pas respectée", a expliqué Joannin.

"Je vais me battre, avec toutes mes équipes, pour faire valoir nos droits", a ajouté le président du club.

"Nous attendrons le procès-verbal de ce Conseil d'Administration et de l'Assemblée Générale et nous nous réservons le droit d'aller plus loin."

Le président de Toulouse, Olivier Sadran, aurait également envoyé une lettre à la Ligue française pour protester contre cette décision.

"Je voudrais insister fortement ici sur ma position: toute décision de relégation basée sur le classement provisoire à la fin du 27ème ou 28ème jour ... serait injuste, inéquitable et non fondée en droit", a déclaré Sadran, selon LesViolets. .com.

"Toute décision unilatérale de rétrogradation constituerait une sanction non prévue par la réglementation applicable", a poursuivi Sadran, ajoutant que Toulouse contesterait la décision devant un tribunal.

Un certain nombre d'autres clubs subiraient également des dommages importants en raison de la décision.

Strasbourg avait disputé un match de moins que la plupart des autres équipes de Ligue 1 et aurait théoriquement pu terminer à la sixième place pour se qualifier pour l'UEFA Europa League.

Pendant ce temps, Lille manquerait d'un point la lucrative UEFA Champions League et en Ligue 2, Ajaccio n'était qu'à un point solitaire de la promotion en Ligue 2.

Un précédent pour les autres grandes ligues européennes?

La Ligue 1 est devenue la troisième grande compétition européenne à annoncer l'abandon de la saison de football 2019-2020, après l'Eredivisie néerlandaise et la Pro League belge.

L'UEFA a reconnu que les saisons de championnats nationaux en Europe pourraient ne pas être terminées pour des "raisons légitimes" en raison de la pandémie de COVID-19.

Les clubs ont donc été invités à "explorer toutes les options possibles" pour terminer les saisons nationales et à utiliser "un format différent" si nécessaire.

L'UEFA indique que les associations nationales devront sélectionner des clubs pour se qualifier pour l'Europe en 2020-2021, si les saisons ne peuvent pas être terminées, mais se réserve le droit de "refuser ou d'évaluer" les équipes sélectionnées si nécessaire.

L'annonce par la Ligue française signifie que le Paris Saint-Germain, Marseille et Rennes seraient en lice pour l'UEFA Champions League 2020-21, tandis que Nice et Reims passeraient à l'UEFA Europa League.

La LFP a une date limite du 25 mai pour le confirmer à l'UEFA, le même jour où les ligues européennes devront décider de reprendre ou de clore leurs saisons.

L'UEFA avait également fixé un délai au 2 août pour la finalisation des compétitions nationales en Europe.

D'autres pays, dont l'Allemagne et le Portugal, ont exprimé le souhait de reprendre la saison de football en mai, sous réserve de recommandations sanitaires.

Le football néerlandais de haut vol a été abandonné le 24 avril sans promotion, relégation ou titre décerné.

Pendant ce temps, les clubs de la Pro League belge ont décidé de reporter la décision de voter l'abandon de la saison jusqu'au 4 mai.

0 Comments